Résumé

Les récits de vie ont une influence directe sur notre vie familiale. En fait, on peut même affirmer que les récits « sont » la famille. Quand une famille recomposée consulte en thérapie narrative, c’est qu’elle est coincée devant une impasse inhérente au récit qui guide sa vie. Le thérapeute narratif cherchera donc la zone où les membres de cette famille peuvent bouger dans leur récit. La perspective proposée est la suivante : la famille est « prise » par le problème, enfermée dans un récit. « La famille n’est pas réduite à son problème. La famille n’est pas le problème, le problème est le problème (Michael White). La famille […] a plutôt une relation avec le problème […], alors la relation peut changer. Dans cet article nous abordons également l’importance de la fonction paternelle dans une famille recomposée et l’histoire que nous pourrions nous raconter les uns avec les autres en revisitant la distinction entre le rôle du père et la fonction paternelle commune à tous.
Mots-clés : Thérapie narrative – Famille recomposée – Fonction paternelle – NarrActeur – Externalisation du problème – Carte de l’exception.

 

Lire la suite