Cloud Atlas, chef d’œuvre cinématographique des Wachowski et de Tom Tykwer, laisse de nombreux spectateurs stupéfaits tant il appelle à la réflexion. Avec pas moins de six récits cumulés sur des époques et des espace-temps différents, l’adaptation de la cartographie des nuages, livre de David Mitchell, nous propose un voyage dans le « temps et récits » (Ricœur, 1983, 1984, 1985).

Bien que le synopsis de Cloud Atlas soit difficilement racontable tant il est complexe, un court résumé s’avère nécessaire avant de développer mon propos.

Synopsis : « À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié. »

Lire la suite